Welcome
Steve pose avec son acolyte kayakiste, le drapeau français à la main.

Un nageur wimereusien réalise un rêve à New-York

Steve Stievenart rentre de New-York où il a accompli l’épreuve mythique des Twenty Bridges. En 7 h 55, ce nageur de l’extrême a fait le tour de l’île de Manhattan, soit 46 kilomètres d’efforts dans une eau à 16ºC. Steve serait le troisième français invité à cette épreuve en cent ans.

« C’est une expérience assez incroyable car on passe sous les vingt ponts de Manhattan, escorté d’un kayak et de la police en raison du trafic maritime », raconte Steve Stievenart. Le sportif avait agité la toile en mars dernier quand il avait sauvé un enfant de la noyade à Wimereux. Un mois plus tôt, ses entraînements dans l’eau froide en avaient effrayé plus d’un.

Un sport atypique sans compétition

En 2018, il avait battu son record de temps passé dans l’eau pour une traversée de la Manche en 20h55. Le règlement de la nage en eau libre est strict : les nageurs n’ont pas le droit de toucher le bateau et la combinaison leur est interdite. « J’ai dû prendre dix kilos par an pour nager. Si vous n’avez pas de réserves de gras, comme les phoques, c’est pas la peine de tenter, c’est notre carburant et notre isolant », détaille-t-il.

Un phoque l’a déjà accompagné pendant vingt minutes. Il avait d’abord cru à un requin. « Il y a des éléments hostiles, on se fait piquer par une méduse ou on se retrouve coincé dans un filet de pêche », se souvient Steve. Il s’entraîne tous les jours en mer, et nage vingt heures le week-end. Si la baie Saint-Jean de Wimereux est son lieu d’entraînement régulier, il préfère s’exercer en Angleterre où ce sport est une culture multigénérationnelle. Le climat local l’a préparé à affronter une température de 16°C des heures durant.

Steve Stievenart reste humble quant à son score de 7h55 pour 46 kilomètres de nage autour de Manhattan. « Le score dépend des conditions du jour et je dois beaucouo à mon kayakiste », développe-t-il. Steve vante les bienfaits de l’eau froide, la liberté de ce sport et les capacités humaines.

Arthur Labarre

https://www.lavoixdunord.fr/594423/article/2019-06-06/un-nageur-wimereusien-realise-un-reve-new-york

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *